Blog de esquisses-de-bonheur
« Blessée par la vie, fatiguée de combattre on baisse les armes,
se laissant rattraper par la pire des sensations, par le vide implosant de nos veines,
les larmes aux yeux, les coups blessants ce corps si faible.
Cette chose si dévorante c'est la haine, la haine envers soi-même. »


[ Fermer cette fenêtre ]